Festival de La Chaise-Dieu. Una giornata sacra con la Messa in Si di Bach

Festival de La Chaise-Dieu. Una giornata sacra con la Messa in Si di Bach

La Messa in SI di Bach

La Messa in SI fa parte delle opere fondamentali di Bach. Allo stesso tempo capolavoro e testamento, l’ultima partitura è stata conclusa più di venticinque anni dopo le prime note messe sul pentagramma dal Kantor.

In realtà, la partitura è un modello di parodia, la maggior parte dei numeri si ispira ad opere precedenti riscritte. Tuttavia, questa cattedrale musicale costituisce la quintessenza del genio di Bach, che sarà difeso, questa sera, dalle truppe della Cappella Amsterdam e da Il Gardellino, nel quale si fonderanno le voci soliste.

 

 

Festival de La Chaise-Dieu.Une sacré journée avec la Messe en si de Bach

 

La « Messe en si » de Bach

La Messe en si fait partie des incontournables de Bach. À la fois chef-d’œuvre et testament, l’ultime partition a été achevée plus de vingt-cinq ans après les premières notes jetées sur la portée par le Kantor.

En réalité, la partition est un modèle de parodie, la plupart des pièces s’inspirent d’ouvrages antérieurs réécrits. N’empêche, cette cathédrale musicale constitue la quintessence du génie de Bach que défendront, ce soir, les troupes de la Cappella Amsterdam et de Il Gardellino, dans lequel se fondront les voix solistes.

À leur tête, Daniel Reuss, un fidèle du Festival qui a fait ses premiers pas à La Chaise-Dieu avec le RIAS Kammerchor. Il revient avec ce chœur néerlandais qu’il connaît bien pour le diriger depuis une vingtaine d’années et un ensemble instrumental belge qui lui est régulièrement associé.

Abbatiale, aujourd’hui, à 18 heures et mardi 28 à 14 h 30.

Messe pour Clément VI

Moine bénédictin à La Chaise-Dieu avant de connaître les ors de la Cité des Papes à Avignon, Clément VI fut inhumé à l’abbatiale casadéenne où se trouve son gisant.

En hommage à ce Corrézien appelé à succéder à Benoît XII, le festival invite La Main Harmonique, un ensemble vocal spécialisé dans les polyphonies du bas Moyen Âge et de la Renaissance. Son nom vient de la main guidonienne, procédé qui attribuait à chaque phalange le nom d’une note et sa position dans l’Hexacorde.

À sa tête, le contre-ténor Frédéric Bétous qui dirigera des œuvres du XIV e siècle, contemporaines du pape bâtisseur de l’abbatiale de La Chaise-Dieu.

Abbatiale, aujourd’hui, à 22 heures.

Les fastes vénitiens de Gabrielli

Le 4 e centenaire de la mort de Giovanni Gabrielli serait passé inaperçu s’il n’y avait ce projet de faire revivre les fastes de la basilique Saint-Marc. Dans la Venise des Doges, les fêtes liturgiques majeures de l’année étaient autant d’occasions de dévoiler les fastes et la splendeur de la cité lacustre. La musique, qui en composait la partie maîtresse, se devait d’être unique, merveilleuse et resplendissante.

À l’occasion de cet anniversaire, le chœur Arsys Bourgogne et l’ensemble La Fenice, dirigés par Jean Tubéry, proposent de revivre ces Fêtes Vénitiennes, de l’apogée de la Renaissance et du Baroque naissant.

Collégiale Saint-Georges de Saint-Paulien, aujourd’hui, à 21 heures.

Tags associés :

 

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s